Avertissement: Consultez obligatoirement votre médecin traitant en matière de santé.

Auteur: Cathy Maillot (Ostéopathe DO spécialisé dans l'accompagnement des femmes enceintes)


ATELIER VIDEO GRATUIT : Découvrez les 4 erreurs qui peuvent faire tourner votre accouchement au cauchemar (toutes les femmes enceintes devraient regarder ces vidéos).

De plus en plus de femmes, en France et dans le monde, font aujourd'hui le choix d’un accouchement accompagné à domicile.

L’idée d’accoucher chez soi, avec tout juste une sage-femme et le père, peut s’avérer séduisante.

Mais avant de se lancer, il est important de bien comprendre tout ce que cela implique.

Accouchement accompagné à domicile : comment faire ?

La préparation

L’accouchement accompagné à domicile peut être un choix pour les femmes qui auraient eu de précédents accouchements en hôpitaux qui les auraient traumatisés.

On peut aussi vouloir accoucher chez soi si on recherche une expérience plus naturelle ou pour plus d'intimité.

Enfin diverses raisons peuvent pousser les futurs parents vers ce choix.

Avant de se lancer, il est donc important que le couple en ait longuement parlé et soit d’accord.

Ensuite, il faut trouver une sage-femme, de préférence proche de son domicile, qui sera prête à aider pendant l’accouchement.

Le choix de la sage-femme n’est pas un choix anodin.

La future mère doit prendre le temps, les mois précédant son accouchement, de tisser des liens de confiance avec cette dernière.

Car c’est un élément essentiel au succès de ce protocole d'accouchement, d’autant plus qu’aucune péridurale ne sera possible.

Plusieurs circonstances peuvent rendre impossible un accouchement à domicile : une grossesse gémellaire par exemple, ou l'état de santé de la future mère (hypertension ou diabète chez la mère).

Dans tous les cas, les échographies permettront de savoir clairement si l'accouchement accompagné à domicile est une possibilité envisageable ou si le couple doit y renoncer.

Le jour de l’accouchement

Le jour J, une double préparation doit avoir lieu.

Les parents tout d’abord, doivent avoir à leur disposition serviettes éponges, bassines et compresses.

La sage-femme quant à elle viendra dès qu'elle aura reçu le coup de fil lui annonçant le début du travail.

Elle aura avec elle un monitoring et le nécessaire pour la réanimation et la perfusion.

Vous devez bien évidement avoir préalablement pris le temps de choisir la pièce où aura lieu votre accouchement, puisque comme vous êtes chez vous, vous n'aurez que l'embarras du choix !

Veuillez ensuite à rendre la pièce aussi confortable et apaisante que possible.

La future mère pourra aussi décider de la position dans laquelle elle voudra accoucher.

Le rôle du conjoint sera de réconforter la future mère.

Il pourra ainsi lui parler ou lui masser les épaules ou le dos par exemple.

Il peut néanmoins s’avérer utile pour le couple d’avoir un accord avec une maternité toute proche, dans laquelle la future mère pourrait être transférée.

Ce qui peut arriver si jamais la mère venait à changer d'avis, ou si l'accouchement se compliquait.

Les jours après avoir accouché

Les jours suivants l’accouchement, la nouvelle mère aura besoin de l’aide et de l’assistance dont elle aurait disposé dans une maternité.

L’aide du conjoint, mais aussi (pour celles qui en ont) d’amis ou de membres de la famille sera appréciable.

Les tâches domestiques devront notamment être prises en charge par d'autres pendant cette période.

En cas de problème, la sage-femme sera toujours joignable.

Les 3 ou 4 premiers jours, ces visites auront lieu tous les jours.

Avant de s’espacer progressivement.

Combien ça coûte ?

Il est important de savoir qu'accoucher chez soi est une décision qui a son prix.

La Sécurité sociale rembourse à peu près 300 euros de l’opération, pour un coût total allant de 750 à 1 200 euros.

Dans tous les cas si c'est votre choix, vous devez préparer ce budget pour ne pas avoir de stress lié à l'argent le jour où vous devrez accoucher.

Dans certains cas, tisser des liens de confiance avec sa sage-femme a plus d’une utilité, puisque celle-ci peut aussi décider d’adapter le coût de l'accouchement aux revenus de la famille.

Toutefois que vous accouchiez à domicile ou en maternité, une bonne préparation de cet événement permettra de favoriser un accouchement serein et sans stress. Vous pouvez d'ailleurs en ce sens trouver des conseils adaptés à votre situation, en suivant l'atelier vidéo gratuit.

Atelier vidéo gratuit ▶ Accoucher sans stress ni douleur

Lire aussi :

L'article précédent :

L'article suivant : Accouchement après un rapport sexuel : quels sont les risques ?