Avertissement: Consultez obligatoirement votre médecin traitant en matière de santé.

Auteur: Cathy Maillot (Ostéopathe DO spécialisé dans l'accompagnement des femmes enceintes)


ATELIER VIDEO GRATUIT : Découvrez les 4 erreurs qui peuvent faire tourner votre accouchement au cauchemar (toutes les femmes enceintes devraient regarder ces vidéos).

Votre accouchement avance à grand pas et vous avez du mal à contrôler votre appréhension.

Apprendre à apaiser son stress est essentiel pour arriver confiante le jour J et mettre ainsi toutes les chances de son côté pour un accouchement réussi.

Nous vous proposons ici, quatre conseils pour gérer votre stress prénatal et patienter sereinement jusqu'au grand jour.

L'attente de l'accouchement : comment la gérer sans stress ?

Informez-vous sur l'accouchement pour le désacraliser

Que l'on attende son premier enfant ou non, l'accouchement est toujours synonyme d'inconnu.

Chaque accouchement est différent et il est bien sûr impossible d'en prévoir le déroulement.

Il est donc important d'apprendre à lâcher prise et d'accepter cette peur que l'on ressent.

Toutefois, de nombreuses appréhensions peuvent être le fruit d'un manque d'informations.

Il est fortement recommandé de se renseigner pour répondre au maximum à ses interrogations et mieux gérer d'éventuelles angoisses.

Les cours de préparation à l'accouchement proposés par votre maternité peuvent être une belle occasion de rencontrer le personnel soignant afin de leur poser vos questions, et peut-être de visiter la salle de naissance.

C'est en comprenant mieux le fonctionnement de l'accouchement que vous pourrez le désacraliser.

Rédigez votre projet d'accouchement

La plupart des maternités pratiquent des accouchements relativement normalisés, avec des étapes plus ou moins identiques.

Examen du col, monitoring, péridurale, expulsion en position gynécologique, voici le déroulement type.

Toutefois, cette manière de procéder ne convient pas à toutes les femmes.

Pour oser dire ce que l'on veut et vivre une expérience unique sans frustration, il est important de bien mûrir son projet d'accouchement.

Aujourd'hui, de nombreuses femmes font des choix d'accouchements personnalisés, en fonction de leur ressenti et de leurs besoins.

Dans l'eau, sans péridurale, en position latérale, sont autant de possibilités.

L'essentiel est d'avoir pris le temps d'y réfléchir et d'en parler avant le grand jour.

Cela devrait vous permettre d'arriver plus sereine à votre accouchement.

Chouchoutez-vous et positivez !

C'est la dernière ligne droite, votre ventre est lourd et vous vous sentez épuisée, il est temps de faire un break ! Votre principal objectif doit être de conserver votre énergie pour le jour de l'accouchement.

Pour cela, ménagez-vous au maximum, apprenez à déléguer, et surtout pensez à vous !.

Écoutez de la musique, prenez un bain moussant relaxant ou lisez un bon polar.

Faites-vous plaisir et lâchez totalement prise.

Pour chasser vos angoisses, accordez-vous du temps et pensez à l'instant magique que vous allez vivre, à savoir la rencontre avec votre bout de chou.

Positiver et penser à l'après avec bébé vous permettront certainement de mieux relativiser l'accouchement.

Adoptez les thérapies comportementales et cognitives

Pour un accouchement serein, rien de tel que les méthodes naturelles.

Elles vous permettront d'accepter le fait d'avoir peur sans que ce sentiment ne vous paralyse.

La sophrologie, l'haptonomie ou le yoga sont des disciplines qui vous feront travailler votre respiration en douceur et visualiser le déroulement de votre accouchement de manière détendue.

Ces techniques vous plongeront dans un état de bien-être et de détente.

Vous pourrez ainsi aborder le jour J avec plus de tranquillité et moins de stress.

L'accouchement est une étape très intense de la vie et il est essentiel de bien s'y préparer pour éviter de se laisser déborder par le stress.

Ces quelques conseils vous aideront à dompter vos appréhensions.

Pensez à bébé et surtout, relaxez-vous !

Atelier vidéo gratuit ▶ Accoucher sans stress ni douleur

Lire aussi :

L'article précédent : Accoucher sous X : comment s’y préparer ?

L'article suivant : Acupression pour accoucher et déclencher le travail ?