Avertissement: Consultez obligatoirement votre médecin traitant en matière de santé.

Auteur: Cathy Maillot (Ostéopathe DO spécialisé dans l'accompagnement des femmes enceintes)


ATELIER VIDEO GRATUIT : Découvrez les 4 erreurs qui peuvent faire tourner votre accouchement au cauchemar (toutes les femmes enceintes devraient regarder ces vidéos).

Après 9 mois de grossesse, une femme attend avec impatience le moment où elle pourra prendre dans ses bras son bébé.

Elle imagine sa joie d’atteindre le bout du tunnel.

Or les douleurs et malaises de la grossesse ne sont pas les seules à surmonter, il faudra encore passer par la douleur de l’accouchement pour y arriver.

Ces douleurs ont la réputation d’être très élevées, mais la réalité est qu’elles ne sont pas insurmontables.

Elles peuvent même être atténuées avec quelques astuces naturelles.

Dans cet article, nous vous montrerons comment surmonter les douleurs de l’accouchement.

Comment gérer la douleur pendant l'accouchement ?

Le soutien

Le soutien est pratiquement la clé pour gérer les douleurs d’une femme sur la table d’accouchement.

Même si elle aura toujours mal, elle saura qu’elle n’est pas seule, qu’elle est entourée et soutenue par des personnes qu’elle aime.

Ainsi, elle aura l’impression que ses proches partagent sa douleur et ainsi, elle se sentira moins mal.

Principalement, le soutien du père du bébé est très important pour la mère du bébé.

Mais s’il n’est pas présent ou pas dans le bon état d’esprit, la famille et les amis de la future maman devront lui apporter plus de soutien pour qu’elle puisse mieux gérer la situation.

Le massage

Le massage s’avère un excellent moyen de gérer la douleur.

Selon les experts, les mouvements de massage améliorent la circulation sanguine et ainsi bloquent la transmission des sensations douloureuses au cerveau.

La relaxation et le bien-être qu'apporte le massage permettent à la future maman de moins stresser au cours de l’accouchement.

Lorsque ce massage est réalisé par le père de l’enfant, cela est encore plus efficace, car c’est rassurant pour la future maman de voir le père participer.

Le massage doit être réalisé en dessous du dos, la future maman pourra guider la personne qui le réalisera, car c’est elle qui ressent les améliorations.

La respiration et la relaxation

Le stress, la peur et l’anxiété dus à l’accouchement peuvent parfois augmenter le degré de douleur de la future maman.

Ainsi, généralement les femmes ressentent plus de douleurs que dans la réalité.

Voilà où la relaxation et de grandes respirations interviennent.

Elles aideront la future maman à se calmer et à être plus sereine.

Les grandes respirations consistent à inspirer grandement et ensuite expirer tout doucement.

Elles pourront même aider la future maman à se détourner de la douleur en changeant de centre d’intérêt et en se concentrant sur sa respiration.

Garder un moral haut et positiver

Pour réussir à gérer sa douleur, il faudra commencer par garder un bon moral.

Il faut surtout positiver en se disant que tout se passera bien.

Cela diminuera forcément les douleurs.

La femme en travail pourra par exemple penser à de beaux souvenirs passés ou même au moment où elle pourra porter son ange pour continuer à garder la joie.

Le but ici est que le bonheur puisse atténuer, voire surpasser les ressentis de douleurs.

Ainsi, il ne faudra s’entourer que de personnes positives, de personnes motivantes, de personnes partageant la joie et s’éloigner de personnes tristes et pessimistes.

Atelier vidéo gratuit ▶ Accoucher sans stress ni douleur

Lire aussi :

L'article précédent : Méthode de Gasquet pour accoucher en douceur : le guide ?

L'article suivant : Méthode Bonapace : le guide pour accoucher facilement ?