Avertissement: Consultez obligatoirement votre médecin traitant en matière de santé.

Auteur: Cathy Maillot (Ostéopathe DO spécialisé dans l'accompagnement des femmes enceintes)


ATELIER VIDEO GRATUIT : Découvrez les 4 erreurs qui peuvent faire tourner votre accouchement au cauchemar (toutes les femmes enceintes devraient regarder ces vidéos).

La méthode Bonapace est un cours servant à préparer l’accouchement.

Pour pratiquer cette méthode, la présence du père est obligatoire, et cela, dans le but d’apprendre à pouvoir soulager la femme enceinte quand il sera l’heure pour elle de donner naissance au bébé.

De quoi s’agit-il dans cette méthode.

Est-ce qu’elle facilite réellement l’accouchement.

Découvrez les réponses dans cet article.

Méthode Bonapace : le guide pour accoucher facilement ?

En quoi consiste la méthode Bonapace ?

La méthode Bonapace est une préparation dont le but est d’amoindrir la douleur pendant les ultimes semaines de la grossesse pour limiter les interventions médicales au moment de l’accouchement.

C’est une méthode qui est basée sur la perception de la douleur et qui se compose de pression des doigts, des massages et des essais de postures.

La participation du partenaire est dès lors obligatoire.

Prononcée « bonapatché », cette méthode est origine du Québec.

Dans cette pratique, le papa a un rôle important à jouer.

En effet, il aura la responsabilité de soulager les douleurs que peut ressentir la mère lors des contractions.

Il utilise donc trois techniques :

  • La digipuncture : le papa doit placer les doigts sur les points d’acuponcture traditionnels.Ces doigts remplacent donc les aiguilles que l’on utilise dans l’acuponcture.

    De cette manière, il soulage les douleurs de la femme avec de petites pressions sur les mains, les pieds et le postérieur.

  • Les massages : à travers les massages, le partenaire soulage la région des lombes de la future maman.
  • L’utilisation de la respiration pour dévier l’attention : c’est une technique très utile pour le bien-être de la femme enceinte.

    En effet, elle peut se concentrer sur sa respiration pour ainsi moins ressentir la douleur d’une contraction.

    Cela l’aide alors à avoir une meilleure maîtrise de la douleur.

Comme évoqué plus haut, il est indispensable que le partenaire soit présent. Son utilité dans cet exercice est avérée.

Ce qui lui permettra par ailleurs de se sentir moins à l’écart.

Pourquoi recourir à la méthode Bonapace ?

Il est essentiel pour la femme enceinte de suivre au moins, quatre séances de préparation à l’accouchement afin d’apprendre cette méthode.

Il faudra donc dans cette méthode masser les points d'acupuncture présents au niveau des fesses, à l’aide des mains.

L’objectif recherché est de créer une douleur loin de l’utérus.

Dans ce cadre donc, le cerveau reçoit une seconde information douloureuse et réagit par une plus grande sécrétion d’endorphines, qui sont des hormones antidouleur.

Ensuite, ce que l’on appelle le massage non douloureux s’applique dans le bas du dos, au niveau du visage ou encore, autour des hanches.

L’autre volet consiste pour la future maman à se focaliser sur par exemple, des images positives afin de détourner la douleur.

Au cours de l’accouchement plus précisément, le couple devra juste répéter ce qu’il aura appris pendant les séances.

Dans ce sillage, selon Lugdivine Hut, une sage-femme qui a été formée à cette méthode, des études qui ont été réalisées sur un échantillon de 28 couples ont mis en évidence l’efficacité de la méthode à faciliter l’accouchement.

Les résultats ont révélé une réduction de 45 % du ressenti de la douleur chez la future maman comparée à la technique traditionnelle.

Atelier vidéo gratuit ▶ Accoucher sans stress ni douleur

Lire aussi :

L'article précédent : Comment gérer la douleur pendant l’accouchement ?

L'article suivant : Comment commence le travail de l’accouchement : quels sont les signes ?