Avertissement: Consultez obligatoirement votre médecin traitant en matière de santé.

Auteur: Cathy Maillot (Ostéopathe DO spécialisé dans l'accompagnement des femmes enceintes)


ATELIER VIDEO GRATUIT : Découvrez les 4 erreurs qui peuvent faire tourner votre accouchement au cauchemar (toutes les femmes enceintes devraient regarder ces vidéos).

L'un des plaisirs les plus grands est de voir le fruit de sa propre chair venir au monde.

L'accouchement est alors le passage obligé pour voir ce bonheur illuminer le visage des parents surtout celui de la mère.

S'il demeure un véritable mystère pour l'homme, l'accouchement ne laisse pas l'ombre d'un doute sur sa pénibilité et sa douleur.

Mais avec les progrès de la médecine, les spécialistes n'ont cessé de penser et repenser à des moyens pour soulager le fardeau des femmes.

Dans cette généreuse intension, un questionnement revient toujours : Y aurait-il des positions qui soulagent pour accoucher sans douleur.

À ce propos la position allongée sur le dos est la position gynécologique classique la mieux connue.

Mais d'autres positions sont apparues pour soulager la douleur de l'accouchement.

Quelles sont les positions qui soulagent pour accoucher sans douleur ?

Quelques préalables à connaître

Il faut d'abord noter que la douleur et l'accouchement vont de concert.

Heureusement, certaines positions aident non seulement la maman à ressentir moins la douleur liée à l'accouchement, mais surtout permettent au bébé de mieux s'oxygéner et d'être plus en sécurité.

L'accouchement étant un processus, chaque étape de ce dernier nécessite une position particulière.

Ensuite, la présence du partenaire, en plus d'être romantique est très souhaitable pour assister la future maman dans les massages par exemple.

Enfin, les salles d'accouchement sont de nos jours équipées (ballon d'accouchement, galette, dossier…), de manière plus adéquate pour adopter toutes les positions voulues.

On parle d'accouchement plus humanisé.

Les positions qui soulagent la douleur

Ces différentes positions sont à adopter suivant les différentes évolutions de l'accouchement.

  • La position debout

Cette position est adéquate dès que les contractions deviennent régulières.

Cette position est doublement bénéfique.

Elle bénéficie au bébé en facilitant sa descente grâce à la pesanteur.

Elle bénéficie aussi à la maman en la permettant de bouger (et faire bouger son bassin) de respirer profondément, rendre moins douloureuses les contractions et de se détendre.

Cependant, il est difficile de la garder longtemps.

Quand elle devient insupportable du fait du poids qu'elle impose, il faut adopter la position assise.

  • La position assise ou accroupie

Quand les contractions deviennent encore plus intenses, la future maman peut s'asseoir sur un ballon d'accouchement.

Cette position permet d'ouvrir le bassin.

La présence du partenaire est très souhaitée pendant cette période pour permettre à la femme de se soutenir sur lui et alléger la tension dorsale.

Elle peut aussi adopter une position assise, mais penchée pour permettre au dos de s'étirer avec l'aide du partenaire ou s'appuyer sur le lit.
Quant à la position accroupie, elle permet aussi d'ouvrir le bassin et de donner plus de place au bébé.

Elle facilite la descente finale du bébé.

  • Les positions à genoux, à quatre pattes

Elles visent principalement à diminuer les douleurs lombaires et faciliter aussi les poussées.

La position couchée sur le dos, plus courante peut avoir certaines variantes ou adaptations.

Le partenaire peut par exemple s'installer en arrière du lit et prendre les bras de la femme pour lui permettre de se détendre.

Mais toutes ces positions ont le bien commun de mettre en sécurité le bébé en le mettant le plus à l'aise et de soulager les douleurs inhérentes à tout processus d'accouchement.

Atelier vidéo gratuit ▶ Accoucher sans stress ni douleur

Lire aussi :

L'article précédent : Accouchement sans douleur du Dr Lamaze : qu’est-ce que c’est ?

L'article suivant : Comment accoucher sans péridurale et sans douleur ?